Une Méditation

Je me penchais sur le divan du temps passé et m’évadais dans des rêveries plus ou moins obscures. J’espérais pouvoir, pleurer, rire, souffrir… vivre. Sereinement.

Or cette sérénité n’est pas un fait. Nous avons été habitués à juger, à commenter nos sensations. Si bien que nos perceptions sont rapidement remplacées par nos préjugés, interprétations et autres illusions.

Manipulables nous sommes. Je rêve de pouvoir voir, sentir et observer sans que cet esprit qui bouge sous mon crâne, se mette à cracher ses pensées pré-digérées, pré-mâchées, pré-vomies…

Je sens que quelques gouttes de cette haine absurde, empoisonnent mon discours.

Difficile de faire la paix avec une part de nous qui nous agace. Et dans cette incohérence, je trouve une colère qui crie son besoin de cohérence, qui crie son besoin de liberté et de vérité. Comme si cette vérité était ailleurs.

Le piège était là. La vérité n’est pas ailleurs. Elle est ici, maintenant. Mes commentaires sont là… Comme les nuages dans le ciel. Soit, j’y prête une attention énorme et disproportionnée, soit je continue mon observation et laisse le monde résonner avec mon cœur.

Cette entrée a été publiée dans Curiosités, Général, intuitions poétiques, Spiritualité and taguée , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *