Naufrage… et redémarrage

Et dire que je me prenais pour un génie,

Je suis tombé de haut, de très haut, de vachement haut.

Quand mes prétentions ne correspondent à rien…
Et que personne ne les reconnaît…

Que faire ? titanic

Pleurer un bon coup ?

Enfourcher ma monture et repartir ?

STOP…

Que veux-tu maintenant ? De quoi as-tu besoin ? J’ai besoin d’écrire.

Alors écrire, tout simplement, en exprimant ce qui vient d’en bas, là-bas au fond.

Du fond du puits, j’exprime, je remonte…. Je suis vivant, je suis là…

Inutile de se lamenter…

Pourtant, une pensée revient, lancinante… Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi suis-je aussi nul ?

Pourquoi chercher à se culpabiliser ?

Pour me responsabiliser ?

Je veux vivre et être reconnu… J’ai besoin qu’on reconnaisse ma force et ma puissance…

Or, je me rends compte que finalement, il n’y a rien de plus… Vraiment rien de plus que les autres.

Il est bon de redescendre sur Terre. Les pieds dans les glaïeuls…

 

Cette entrée a été publiée dans intuitions poétiques and taguée , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *